COMPAGNIE DES TRANSPORTS DE CHERBOURG

Town service operations in the urban community of Cherbourg

Les autobus de la communauté urbaine de Cherbourg

ctc logo

For current information and timetables visit the official Zéphir Bus website

Pour les informations actuelles et les horaires de bus dans la Communauté Urbaine de Cherbourg visitez le site Zéphir Bus


Nota  -  Il s'agit d'un site d'archives historiques et ne contient pas de données actuelles


Cherbourg is a major French naval port at the northern tip of the Cotentin peninsula in the département of Manche.  It was also a port of call for the great transatlantic liners of yesteryear and nowadays is a major yachting centre and cross channel ferry terminal.

Originally known as the Compagnie des Tramways de Cherbourg - a name retained until summer 1962 despite the destruction of the tramways during the fighting in 1944 - the Compagnie des Transports de Cherbourg (CTC) has been the town service operator in Cherbourg and the adjacent communities of Tourlaville and Équeurdreville for as long as can be remembered. 

The first section of tramway east to Tourlaville was completed in November 1896. It was electrified on its central section in 1910 after earlier steam powered operation, which had commenced in May 1897 between Tourlaville through Cherbourg to Querqueville, after several abortive earlier attempts to introduce horse trams.  Extension west to Urville came in 1911 and full electrification throughout was completed in 1920. The metre gauge tramway network was 16.5 kilometres in extent at its maximum, and the full tramway service was from Urville in the west through Querqueville and Équeurdreville to the centre of Cherbourg and then east to nearby Tourlaville.

Cherbourg est un port naval important au bout nord de la presqu'ile de Cotentin dans le département de la Manche. C'était également un port d'appel pour les grands paquebots transatlantiques d'antan et de nos jours est un centre de plaisance important. 

À l'origine connu comme la Compagnie des Tramways de Cherbourg - un nom maintenu jusqu'à l'été 1962 en dépit de la destruction des tramways pendant le combat en 1944 - la Compagnie des Transports de Cherbourg (CTC) a été l'opérateur du service urbain de Cherbourg et les communautés adjacentes de Tourlaville et d'Équeurdreville pour tant que peut être rappelé.

La première section du tramway vers l'est à Tourlaville a été achevé en Novembre 1896. Le tramway avait été électrifiée sur sa section centrale en 1910 après l'opération actionnée par vapeur plus tôt, qui avait débuté en mai 1897 après plusieurs tentatives abortives de présenter des trams de cheval.

Avec un extension ouest vers Urville en 1911, l'électrification totale a été accomplie en 1920. Le réseau de tramway
à voie metrique était de 16.5 kilomètres à son maximum, et le tramway vient d'Urville dans l'ouest par Querqueville et Équeurdreville au centre de Cherbourg et puis vers l'est à Tourlaville.



Map of the Compagnie des Tramways de Cherbourg from the 1925 timetable
Plan de la Compagnie des Tramways de Cherbourg de l'horaire 1925
Cherbourg tram map 1925

Single ticket of Compagnie des Tramways de Cherbourg for 4 sections
Billet aller simple de la Compagnie des Tramways de Cherbourg pour 4 sections
tram ticket



June 1936 timetable
L'horaire juin 1936
1936 - trams to Tourlaville
1936 - les tramways pour Tourlaville
1936 - buses to Urville
1936 - les autobus pour Urville
cover of June 1936 CTC timetable
Tram timetable Tourlaville 1936
CTC bus timetable Urville 1936


The summer 1925 tram timetable shows a seven and a half minute frequency on the town centre part of the route with fifteen minute frequencies to the east to Tourlaville and west to Équeurdreville.  Further west Querqueville was served every thirty minutes and Urville had eight services a day (increased to twenty-two departures on Sundays). During the 1930s the receipts of the tramway operation did not cover expenses and from 1935 with mounting deficits the service was placed under local government control. By the summer of 1936 the extension beyond Querqueville to Urville was served by bus.

Operation was intermittent during the war and the trams ceased in 1944 (much damage was done in the fighting). Reconstruction was the topic of local political discussion as the costs would fall on the town of Cherbourg whilst Tourlaville and Équeurdreville would also gain benefit. Post-war from 1945 replacement buses operated a single route from Tourlaville through central Cherbourg and Équeurdreville to Querqueville, following the line of the former tramway (Urville being served daily in summer but market days only in winter).

Some consideration was given at the time to making this a trolleybus line but that was not pursued. It was not until the early 1960s - with major town centre reconstruction especially in the area around the Place Divette - that some modest extensions were made to serve housing areas off the main bus line along  the former tram route, the first being that year to St Jean des Carrières (ligne 4). At the same time the name was changed from Compagnie des Tramways to Compagnie des Transports de Cherbourg.

In common with most French urban buses of the time fares were charged by the section and carnets of twenty tickets were sold in advance at kiosks and retailers.

Travelling one section required three tickets with an additional ticket required for each further section; also a general supplement of an extra ticket was in force on Sundays and holidays. Single journey tickets could be bought from the driver on the bus but were more expensive.



L'horaire de tramway d'été 1925 montre un sept et demi-minute fréquence sur la partie centrale de la route avec une fréquence de quinzaine minutes à   Tourlaville et à Équeurdreville.  Querqueville était servi toutes les trente minutes et Urville avait huit services par jour (porté à vingt-deux départs le dimanche). Pendant les années 1930, les recettes de l'opération tramway ne couvrent pas les dépenses et à partir de 1935 avec des déficits croissants l'exploitation a été placé sous contrôle du gouvernement local. À l'été 1936, la prolongation au-delà de Querqueville à Urville était assuré par autobus.

L'opération a été intermittente pendant la guerre et les tramways ont cessé en 1944 (beaucoup de dégâts a été fait dans les combats). La reconstruction a été le sujet de la discussion politique locale parce'que les coûts tomberait sur la ville de Cherbourg mais Tourlaville et Équeurdreville tirer avantage. L'après-guerre de 1945 les autobus de remplacement assuraient une seule route traversant le centre de  Cherbourg de Tourlaville à Équeurdreville et Querqueville, en suivant la ancienne ligne du tramway (Urville était desservi tous les jours en été, mais les jours de marché seulement en hiver).

Certains considération a été donnée à l'époque pour faire une ligne de trolleybus, mais cela n'a pas été poursuivi. Il a fallu attendre le début des années 1960 - avec la reconstruction majeur du centre-ville, en particulier dans la zone autour de la Place Divette - que certaines extensions modestes ont été faites pour servir les zones de logements hors de la principale ligne de bus le long de la ligne de tramway ancienne, la première étant pendant cette année à St Jean des Carrières (ligne 4). Dans le même temps le nom a été changé de la Compagnie des Tramways à la Compagnie des Transports de Cherbourg.

En commun avec la plupart des bus urbains français de l'époque les tarifs étaient facturés par la section et des carnets de vingt billets ont été vendus à l'avance dans les kiosques et les commercants.


Voyager une seule section a nécessité trois billets avec un billet supplémentaire requis pour chaque section supplémentaire; également un supplément général d'un billet supplémentaire était en vigueur le dimanche et les jours fériés. Billets aller simple peut être acheté auprès du chauffeur du bus, mais étaient plus chers.


The bus routes listed in the summer 1962 edition of the CTC timetable were as follows:
Les lignes de bus figurant dans l'edition de l'horaire de la CTC pour l'été 1962 comme suite:

    1.    Les Flamands - Cherbourg - Les Terrasses (Équeurdreville)    daily - tous les jours

    2.    Tourlaville Mairie - Cherbourg - Arsenal     daily - tous les jours

    3.    Cherbourg - Équeurdreville - Querqueville - Lotissement du Bois  or  Urville  (many of these runs terminated at Querqueville)     daily - t.l.j.

    4.    St Jean des Carrières - Cherbourg - La Bucaille (the newest route at this time)  weekdays only - sauf le dimanche

Additional Thursday only market services, which were covered in the main by two buses interworking:
D'autres services de jeudi jour du marché, qui ont été couvertes pour l'essentiel par deux bus interfonctionnement:

            Cherbourg - St Jean des Carrières - Hameau Quévillon

            Cherbourg - Hameau Guéry - Hainneville

            Cherbourg - La Minoterie de la Roche

            Cherbourg - La Chapelle des Rouges Terres

            Cherbourg - bas du Chemin des Fourches

The blue and cream buses were extended southwards with new services added to include the adjoining community of Octeville as the successor to Transports Pasquier in March 1963.  The July 1963 CTC timetable shows further route extensions to other growing residential areas (eg ligne 3 to Tourlaville Eglantine and a new ligne 6 serving both Hameau Guéry in the west (previously only served on Thursday market days) and also to new housing development at Amont Quentin, to the south of the railway station).
Les bus bleu et crème ont été étendues vers le sud avec de nouveaux services ajoutés pour inclure la communauté voisine de Octeville comme le successeur de Transports Pasquier en Mars 1963. L'horaire Juillet 1963 de CTC montre des extensions à d'autres zones résidentielles (par exemple ligne 3 à Tourlaville Eglantine et une nouvelle ligne 6 servant Hameau Guéry à l'ouest (auparavant, seuls servi le jeudi jour de marché) et également au développement de nouveaux logements au Amont Quentin, au sud de la gare).

    1.   Les Flamands - Cherbourg - Équeurdreville - Urville (most services still terminated at Les Terrasses)     daily - tous les jours

    2.    Tourlaville Mairie - Cherbourg - Équeurdreville - Urville (most services terminated at Les Terrasses)     daily - tous les jours

    3.    Tourlaville Eglantine - Cherbourg - Querqueville - Urville (many services terminated at Querqueville)    daily - tous les jours

    4.    St Jean des Carrières - Cherbourg - La Bucaille     weekdays only - sauf le dimanche

    5.    Cherbourg - Octeville  (the ex-Pasquier route, extended Thursdays only some distance south-westwards to the villages of Vasteville and Héauville)   weekdays only - sauf le dimanche

    6.    Amont Quentin - Cherbourg - Équeurdreville - Hameau Guéry     weekdays only - sauf le dimanche

And there were still additionally the Thursday only market services as in 1962 above, except that the Chemin des Fourches service was now incorporated into the regular ligne 4 timetable for la Bucaille, rather than being shown separately; the 'bas du Chemin des Fourches' being passed on route by the la Bucaille runs.
Et il y avait encore en plus les services le jeudi jour du marché comme en 1962 ci-dessus, sauf que la ligne de Chemin des Fourches était désormais incorporée dans l'horaire de la ligne régulière 4 de la Bucaille, plutôt que d'être indiqué séparément; le 'bas du Chemin des Fourches' étant passé sur la route par les circuits de la Bucaille.

Cherbourg, Place de Gaulle in the early 1960s, a Renault-Gruau in the old dark blue and cream livery loading on ligne 3 for Urville.

Cherbourg, Place de Gaulle, années 1960, un Renault-Gruau dans
l'ancienne livrée bleu sombre et crème sur ​​la ligne 3 pour Urville.    
(photo by John Carman)
Renault-Gruau 1960s
Cherbourg, Place de Gaulle 1965,  Chausson in the newer livery of that time.  A second hand purchase for CTC, the bus is westbound.
  

Cherbourg, Place de Gaulle 1965, Chausson dans la nouvelle livrée de l'époque. Un achat d'occasion pour la CTC, le bus dirige vers l'ouest.
(photo by John Carman)


Chausson 1960s



Map of the CTC bus routes as appearing in their timetables in the early 1960s
(not that dissimilar to the 1925 tram map above!)
Plan des lignes de bus de la CTC comme figurant dans les horaires dans le début des années 1960
(non pas dissemblables au plan tram 1925 dessus!)

1960s route map

Summer 1925 tram timetable
L'horaire tram été 1925
Summer 1962 timetable, still Cie des Tramways
L'horaire été 1962, encore Cie des Tramways
Winter 1962 timetable, now Cie des Transports
L'horaire hiver 1962, maintenant Cie des Transports
1925 tram timetable summer 1962 timetable winter 1962 timetable
Sample timetable page (weekdays) from July 1962 booklet
Page-exemple de l'horaire (en semaine) de livret Juillet 1962

Sample timetable page (Sundays) from July 1962 booklet
Page-exemple de l'horaire (dimanche) de livret Juillet 1962
ligne 2 timetable

ligne 3 timetable 1962



The CTC fares (for both pre-purchased carnets and tickets bought on the bus) and sections as given in the October 1962 timetable book
Les tarifs de la CTC (pour carnets et les billets achetés sur le bus) et les sections comme indiqué dans le livre-horaires Octobre 1962









CTC carnet tickets from the 1960s  -  billets de carnet des années 1960  -   (courtesy of Malcolm Chase)
Tarif Réduit (reduced fare) 1965
Tarif Plein (full adult fare) 1966





In 1967 there were 24 buses in the fleet, still housed at the former tram depot at 1 Rue Gambetta in the la Fonderie locality, east of Cherbourg and at the western approach to Tourlaville.  It remained in use as the CTC bus depot until 1981, when a new modern depot was constructed not far away from there in the industrial zone at Rue de la Chasse aux Loups.  The operation was commercial ("aux risques et périls") until 1975 and suffered increasing deficits from loss of patronage to the private car, despite some financial support from the municipality from the 1960s onwards. From 1976 the CUC - Communauté Urbaine de Cherbourg - Urban Community of Cherbourg - took over the responsibility of the transport network, and this permitted renewal of vehicles and further route extensions and service developments which were introduced to better meet the needs of the local population.

En 1967, il y avait 24 bus dans le parc, toujours logés au ancien dépôt de tramways au 1, rue Gambetta dans la localité de La Fonderie, à l'est de Cherbourg et à l'approche occidentale de Tourlaville. Il restait en usage comme dépôt de bus de la CTC jusqu'en 1981, quand un nouveau dépôt moderne a été construite non loin de là, dans la zone industrielle rue de la Chasse aux Loups. L'opération a été commerciales ("aux risques et périls") jusqu'en 1975 et a subi des déficits croissants de la perte de patronage à la voiture particulière, malgré un certain soutien financier de la municipalité à partir de 1960. En 1976 la CUC - Communauté Urbaine de Cherbourg - a pris la responsabilité du réseau de transport, et ce renouvellement autorisé des véhicules et des extensions de la route et développements de services qui ont été introduites afin de mieux répondre aux besoins de la population locale.

The bus routes have been further extended several times in recent years to provide service to new housing developments well away from the line of the original east-west tram route, eg Hainneville and Amfreville to the west and La Glacerie to the south.  Some of the nearby former rural areas around Cherbourg, once served only by Thursday market buses, are now part of the urban conglomeration. The main town centre departure point for most services in Cherbourg from 1982 became the Boulevard Schuman, where an enquiry agency office was opened in 1993. Prior to this the main in-town point had been the Place de Gaulle.  In 1987 the operator had a fleet of 41 vehicles and employed 99 people (69 of whom were drivers).  Twenty two years earlier in 1965 there had been 30 drivers; in 1959 but 13.  In 1976 CTC became part of the VIA-Transexel group of companies, and continues as the designated passenger transport concessionaire of the Urban Community of Cherbourg. 1996 saw a fleet of 56 vehicles, of which 4 were articulated buses. 116 personnel were employed of whom 90 were drivers. In 1995 5.4 million passengers were carried across the six communes of the Urban Community with its 96,000 inhabitants.

A comprehensive service runs on weekdays from morning till early evening, but only a very limited service on Sundays and holidays.  In common with many French urban bus operations, services cease at around 8 o'clock in the evening although a development in 1995 saw the introduction of limited late evening runs until midnight on the two main routes on Fridays and Saturdays only (subsidised by the Urban Community).  Additionally there are some Thursday and Saturday only market services to nearby villages (eg Le Becquet to the east and Urville to the west), with route 10 replacing in part former STN country services.  There are also summer buses to the beaches, a special service to the ferry terminal (Gare Maritime) and to the new Cité de la Mer leisure attraction, as well as workers buses to and from the naval Arsenal and also a taxi-bus linking the town centre to a housing development at Villa Rocca.
A Renault PR100MI seen in the next CTC livery, picture taken in 1988
Un Renault PR100MI vu dans la CTC livrée prochain, photo prise en 1988
(photo John Carman)
Les lignes de bus ont encore été prolongé à plusieurs reprises ces dernières années pour offrir un service aux nouveaux développements résidentiels bien loin de la ligne du tramway est-ouest d'origine, par exemple Hainneville et Amfreville à l'ouest et La Glacerie au sud. Certains des anciens proches zones rurales autour de Cherbourg, une fois servi par les bus du marché le jeudi, font désormais partie de l'agglomération urbaine. Le point de départ principale du centre ville pour la plupart des services à Cherbourg est devenu le Boulevard Schuman de 1982, où une Agence était ouverte en 1993. Avant cela le principal point dans la ville était la Place de Gaulle. En 1987, l'opérateur dispose d'un parc de 41 véhicules et employait 99 personnes (dont 69 étaient des conducteurs). Vingt deux ans plus tôt, en 1965, il y avait eu 30 conducteurs; en 1959, seulement 13. En 1976, la CTC fait partie du groupe VIA-Transexel, mais continue comme concessionnaire de transport désigné par la CUC. 1996 a vu un parc de 56 véhicules, dont quatre étaient des autobus articulés. 116 personnes étaient employées, dont 90 étaient des conducteurs. En 1995, 5.400.000 voyageurs ont été transportés à travers les six communes de la CUC avec ses 96 000 habitants.

Un service complet est assuré du lundi au vendredi, du matin au début de soir, mais seulement un service très limité les dimanches et jours fériés. En commun avec de nombreux exploitants des autobus urbains français, les services cessent vers 8 heures du soir. Un développement en 1995 a vu l'introduction des services fin de soirée limitée, circulant jusqu'à minuit sur ​​les deux routes principales les vendredis et samedis seulement (subventionné par la CUC). En plus il ya quelques services du marché le jeudi et samedi vers les villages voisins (par exemple Le Becquet à l'est et Urville à l'ouest), avec la ligne 10 remplaçant en partie des anciens services STN rurales. Il ya également des bus pour les plages en été, un service spécial pour la Gare Maritime? et pour la nouvelle attraction de la Cité de Mer, ainsi que les bus pour les ouvriers de l'arsenal de la marine, et aussi un taxi-bus reliant la centre ville jusqu'à un développement des logements à la Villa Rocca.
a Renault in 1988
Cherbourg in the 21st century - a Heuliez GX107 of Zéphir Bus, seen near the station, returning  'light' to the depot in 2002    
Cherbourg au 21e siècle - un GX107 Heuliez de Zéphir Bus, vu près de la gare, retour
à vide au dépôt en 2002  (photo John Carman)
a Heuliez of Zephir Bus
Zephir Bus today - a GX107-2 Heuliez in Boulevard Schuman in Cherbourg town centre                                             Zephir Bus aujourd'hui - un Heuliez     GX107-2, Boulevard Schuman à Cherbourg centre-ville, sur la ligne 8
Heuliez GX107-2 of Zephir Bus

After many years trading as CTC, in 1992 the company adopted Zéphir Bus as their operating name.  In June 1996 the company and the urban community jointly celebrated "100 ans de transports urbains à Cherbourg" (one hundred years of urban transport in Cherbourg), publishing a celebratory book.
Après de nombreuses années comme la CTC en 1992, la société a adopté Zéphir Bus comme nom d'exploitation. En Juin 1996 la société et la communauté urbaine ont conjointement célébré "100 ans de Transports Urbains à Cherbourg" et ont publié un livret de célébration.

Moving onwards to 1999, these were the services that were listed in the winter timetable:
En 1999, ce sont les services qui ont figuré dans l'horaire d'hiver:

    1.    Cherbourg Schuman - Octeville - IUT / Université - Les Fourches

    2.    Cherbourg Schuman - Octeville - Fort Neuf Digard

    3.    Tourlaville Eglantine - Cherbourg Schuman - Équeurdreville - Hainneville

    4.    Cherbourg Schuman - La Glacerie - Centre Commercial (Auchan)

    5.    Les Flamands - Schuman - Équeurdreville Terrasses - Querqueville - Amfreville

    6.    Cherbourg Centre Commercial - Schuman - Équeurdreville Cité du Tôt - Cité Dubost

    7.    Cherbourg Centre Commercial - Schuman - Équeurdreville Mairie - Hainneville Haut

    8.    Cherbourg Schuman - Octeville - Polyclinique

    10.    Cherbourg Schuman - Tourlaville - Le Becquet (Thursday & Saturday market days)

    11.    Cherbourg Schuman - Village de l'Église (Thursday & Saturday market days)

    12.    Cherbourg Schuman - Urville (Thursday market day only)

     -       Schuman - Octeville - IUT / Université - Les Fourches (for Sunday morning market)

    A      Taxibus: Cherbourg Schuman - Villa Roca (Tuesday, Thursday, Saturday, two trips)

   
zephir bus logo
zephir bus single ticket

   

NB  Limited Sunday services operated on lignes 1, 3, 4 and 5 only.

NB  Services limités le dimanche sur lignes 1, 3, 4 et 5 seulement.

   

The company had become part of the VIA-Transexel group but by 2003 their operations were controlled by the Keolis group of transport companies.  There were 137 staff (including 100 drivers) and the fleet comprised 52 vehicles (6 articulated buses, 40 standard buses, 5 minibuses and 1 vehicle for persons with reduced mobility). The 2003 routes are similar to those listed for 1999 with the addition of another taxibus route in the southern suburbs from Centre Commercial (Auchan) through Village de l'Église (La Glacerie) to Croix Luce.  A modest network of interurban services from Cherbourg continued to be provided by Verney (Connex / Véolia VTNI) group operator STN until September 2007, when an enhanced network was introduced by the département of Manche under the acronym manéo.



La société est devenue partie du groupe VIA-Transexel mais en 2003 leurs opérations étaient contrôlées par le groupe de sociétés de transport Keolis. Il y avait 137 employés (dont 100 conducteurs) et une flotte composée de 52 véhicules (6 autobus articulés, 40 autobus standards, 5 minibus et 1 véhicule pour personnes à mobilité réduite). En 2003, les routes sont similaires à ceux pour l'année 1999 avec l'ajout d'une autre ligne de taxibus dans la banlieue sud du Centre Commercial (Auchan) à la Village de l'Église (La Glacerie) et Croix-Luce. Un modeste réseau de services interurbains au départ de Cherbourg continuait d'être assurés par Verney (Connex / Veolia VTNI) par leur filiale STN jusqu'à Septembre 2007, quand un réseau amélioré a été introduit par le département de la Manche sous le nom manéo.

Heuliez GX327 on the Beach Bus route to Collignon Plage in summer 2010
Heuliez GX327 sur la route 'Bus Plage' à Collignon Plage en été 2010



By Spring 2005 service 10 had been altered to a shuttle service from Le Becquet connecting with bus 3 at Northeim for the onward journey into Cherbourg.  Similarly service 11 is now a shuttle connecting with bus 5 at Breche du Bois and bus 12 from Urville is now a taxi connecting with bus 5 at Dixmude.  Another taxibus runs twice on Monday to Friday from Centre Commercial Auchan La Glacerie to Croix de Luce and the 'Ligne Alizé' bus runs every 30/45 minutes from the town centre and rail station to the Cité de la Mer leisure complex at the Gare Maritime and the Multiplex cinema.  Additional taxi type services in autumn 2005 link the Polyclinique to Équeurdreville Mairie on Monday to Friday afternoons and a Thursday market service from Cherbourg Schuman to Vallée de Quincampoix.  These services are marketed as Itineo and only operate when pre-booked, at latest by 6pm the day before.  The once busy workers services to and from the naval arsenal and dockyard now similarly only operate on a pre-booked basis.

In 2005 Zéphir Bus operated 2 million kilometres and passengers made 5.7 million journeys.  133 staff were employed of whom 114 were drivers.  By September 2008, when the network was revised, there were 133 employees of which 102 were drivers.  The fleet totalled 54 vehicles, comprising 40 standard buses, 6 articulated buses, 5 buses of reduced width, 2 minibuses and 1 bus adapted for persons with reduced mobility.  5,600,000 passengers are transported each year and there are 400 bus stops served.  At this time (1st September 2008) the town service network was revised to reflect the growth of Cherbourg and the nearby towns.  The new network meant that 90% of the population would be within 300 metres or less of a bus stop.  As well as the high frequency 'Metronome' services (lignes 1, 3/5) other regular routes linked to the main residential areas (lignes 2, 4, 8). These were also supported by 'Domino' school special services and 'Itinéo' routes which act as feeder services (some only operate by pre-booking, others operating regularly).  These were the 2008 bus routes (there were no longer routes numbered 6 and 7, Hainneville-Haut and Cité du Tôt being now served by a regular Itineo service from Dubost to Équeurdreville Terrasses):


Au printemps 2005 la ligne 10 avait été modifié pour devenir une navette de Le Becquet en correspondance avec le bus 3 à Northeim pour la poursuite du voyage à Cherbourg. De même la ligne 11 est maintenant aussi une navette reliant le bus 5 à Brèche du Bois et le bus 12 d'Urville est maintenant un taxi reliant avec le bus 5 à Dixmude. Un autre Taxibus fonctionne deux fois du lundi au vendredi de Centre Commercial Auchan à La Glacerie et  Croix de Luce et les bus de la "Ligne Alizé" circulent toutes les 30/45 minutes du centre ville et gare au complexe de la Cité de la Mer et la Gare Maritime et le cinéma multiplexe. D'autres services de type taxi, à l'automne 2005 au lieu de la Polyclinique à la Mairie d'Équeurdreville, du lundi au vendredi dans l'après-midi; et un service de marché du jeudi de Cherbourg-Schuman à la Vallée de Quincampoix. Ces services sont nommés Itineo et ne fonctionnent que par la pré-réservation, au plus tard avant 18 heures la veille. Les services ouvriers à partir et l'arsenal de la marine et les chantiers navals ne fonctionnent que sur une base pré-réservé aujourd'hui.

En 2005, Zéphir Bus a exploité 2.000.000 km et les voyageurs ont fait 5,7 millions voyages. 133 personnes étaient employées dont 114 conducteurs. En Septembre 2008, lorsque le réseau a été révisée, il y avait 133 employés dont 102 étaient conducteurs. Le parc a atteint 54, comprenant 40 autobus standard, 6 bus articulés, 5 bus de largeur réduite, 2 minibus et 1 bus adaptés aux personnes à mobilité réduite. 5.600.000 passagers sont transportés chaque année et il ya 400 arrêts de bus desservis. A cette époque (1er Septembre 2008), le réseau de service de la ville a été révisé pour refléter la croissance de Cherbourg et ses villes voisines. Le nouveau réseau signifiait que 90% de la population serait moins de 300 mètres ou moins d'un arrêt de bus. Ainsi que la fréquence élevée des services «métronome» (lignes 1, 3 / 5) d'autres lignes régulières desservent les principaux domaines résidentiels (lignes 2, 4, 8). Ils ont été également pris en charge par les services spéciales de l'école «Domino» et aussi des lignes «Itinéo» qui agissent comme des services de collecte (certains ne fonctionnent que par la pré-réservation, d'autres en fonctionnement régulier). Ci-dessous les 2008 lignes de bus (il n'y avait plus des lignes 6 et 7, Hainneville-Haut et la Cité du Tôt étant désormais desservis par un service régulier Itineo à partir de Dubost au Équeurdreville-Terrasses):

1.    Les Fourches - IUT / Université - Octeville - Schuman (service Métronome, every 10 minutes)
2.    Digard - Octeville - Schuman (every 50 minutes)
3.    Brécourt - Équeurdreville - Schuman - Tourlaville Eglantine (every 15 minutes)
4.    Centre Commercial Auchan - Schuman - Dubost (every 20 minutes)
5.    Amfreville - Équeurdreville - Schuman - Flamands (every 15 minutes)
8.    Polyclinique - Schuman - Gare Maritime - Becquet (9 - 11 departures a day)

Lignes 3 and 5  between Équeurdreville Terrasses and Cherbourg Gare SNCF operate as "Service Métronome" on the common sector, giving a combined 7/8 minutes frequency. Lignes 1, 3 and 5 have a modest all day Sunday service, whilst ligne 4 operates on Sunday afternoon only. 

In addition to the continuing 2008 routes listed above a new ligne 9 was introduced from September 2010, the first time this route number had been used. It runs peripherally through the southern suburbs, linking Hameau Quévillon via Montmartre to the Centre Commercial Auchan La Glacerie.  With two to four departures a day it replaces the former Croix de Luce taxibus service.  From the same area a new Itineo service links Hameau Quévastre through Luce and Hameau Quévillon to Cherbourg Schuman with three to five regular journeys a day. 

The operation of the network was contracted from 2008 to 2013 by the Communauté Urbaine de Cherbourg through a DSP (Délégation de service public) agreement to the operator Zephir Bus, part of the Kéolis group. Six million euros a year support the operation. The contract with Kéolis was renewed for another six years in September 2014. It is anticipated that all vehicles will be low floor and accessible by 2015; that the route network will be simpified and extended to include areas such as Grimesnil-Monturbet, Les Margannes at Équeurdreville and la Motterie in La Glacerie.

For current information the operators website can be found at www.zephirbus.com


Lignes 3 et 5 entre Équeurdreville Terrasses et Cherbourg Gare SNCF fonctionnent comme «Service Métronome» sur le secteur commun, donnant un fréquence combiné de 7 / 8 minutes.  Lignes 1, 3 et 5 ont une modeste service toute la journée le dimanche, tandis que la ligne 4 ne fonctionne que le dimanche après-midi seulement.

En plus des lignes de 2008 ci-dessus une nouvelle ligne 9 a été introduit à partir de Septembre 2010, la première fois ce nombre de ligne avait été utilisé. Il fonctionne en périphérie par la banlieue sud, reliant Hameau Quévillon via Montmartre au Centre Commercial Auchan La Glacerie. Avec deux à quatre départs par jour, il remplace l'ancienne Croix de Luce service de taxibus. De la même zone un nouveau service de liens Itineo Hameau Quévastre à travers Luce et Hameau Quévillon Schuman à Cherbourg avec trois à cinq trajets réguliers par jour.

Par convention de Délégation de service public (DSP) la Communauté Urbaine de Cherbourg a confi
é la gestion du réseau Zéphir Bus à Kéolis pour la période 2008 à 2013. Six millions d'euros par an sont consacrés au transports publics urbains dans ce cadre. Le contrat avec Kéolis a été renouvelé pour six ans en septembre 2014. On verra la mise en place totale de l'accessibilité sur le réseau, y compris pour l'ensemble des véhicules, avec des planchers bas dès 2015. Par ailleurs, on prévoit l'arrivée de nouveaux secteurs comme Grimesnil-Monturbet, Les Margannes à Équeurdreville ou la Motterie à La Glacerie.

Pour les renseignements au courant visitez le website de l'exploitant qui se trouve à www.zephirbus.com

Some pictures of yesteryear     -     Quelques images d'antan

View of the CTC depot at Tourlaville, taken in August 1963.
Formerly the Cherbourg tram depot

Vue du dépôt de la CTC à Tourlaville, prise en août 1963.
Anciennement le dépôt de tramways de Cherbourg

old CTC depot Another view of the old bus depot at La Fonderie, Tourlaville,
in use until 1979 / 1981

Une autre vue de l'ancien dépôt de bus à La Fonderie, Tourlaville,
en usage jusqu'en 1979 / 1981

CTC Renault bus 1945 A Renault bus of the CTC in 1945,  for two person operation with a receveuse. Showing as destination 'Chateau' (ie the Place du Chateau in Cherbourg, now called the Place de Gaulle) and with side boards Cherbourg - Querqueville - Nacqueville - Urville.

Un bus Renault de la CTC en 1945, en fonction avec deux personnes, conducteur et receveuse. Affichage en tant que destination «Château» (c'est à dire la place du Château à Cherbourg, maintenant appelée la Place de Gaulle) et avec des panneaux latéraux Cherbourg - Querqueville - Nacqueville - Urville.

rue gambetta with tram 1915 Cherbourg tram in Rue Gambetta about 1915

Tram dans la Rue Gambetta à Cherbourg autour de 1915



declaration




The 'Declaration of Public Utility' (Déclaration d'Utilité Publique)  of July 1891 which authorised the construction of the tramways of  Cherbourg

La «Déclaration d'Utilité Publique» de Juillet 1891 qui a autorisé la construction des tramways de Cherbourg





Share certificate for
Compagnie des Tramways de Cherbourg

Action pour la
Compagnie des Tramways de Cherbourg


action ctc shares
Timetable cover 1980
1980s Berliet          Cherbourg in the 1980s:
a Berliet on Ligne 1 going towards Tourlaville-Eglantine

Cherbourg dans les années 1980: un Berliet sur ​​la Ligne 1 en direction de Tourlaville-Eglantine

100 year anniversary booklet The cover of the 100th anniversary commemorative booklet
published on the centenary in 1996.  And in September 2006
Zéphir Bus celebrated 110 years of public transport in Cherbourg.
A specially decorated bus (fleet number 816, a Heuliez) was
operated in the brown livery of the erstwhile Compagnie des Tramways de Cherbourg


La couverture de la brochure commémorative du 100e anniversaire publié sur le centenaire en 1996.
Et en Septembre 2006 Zéphir Bus a célébré 110 ans d'transport public à Cherbourg. Un bus spécialement décoré (numéro 816 du parc, un Heuliez) a été opéré dans la livrée brune de l'ancienne Compagnie des Tramways de Cherbourg d'antan



=====  Je remercie Martial Leroux, John Carman et Eric Steil de leur aimable assistance  =====

I would be pleased to learn more about operations in Cherbourg if any French readers of this page have further information !

Si les lecteurs français de cette page pouvaient m’apporter des informations complémentaires à propos de cette société,
je leur en serais reconnaissant !

Click here to return
to main index page

Click here to go to  the
operator's website

stn arret de car Cliquez ici pour retourner à la page
d'accueil pour la Normandie








DORSET (RURAL)
DORSET (URBAN)
SOMERSET
WILTSHIRE
HAMPSHIRE
FAROE ISLANDS
FRANCE (NATIONAL)
NORMANDIE
ISLE OF SKYE
LINCOLNSHIRE